Actualités :

Réseaux Sociaux

Depuis l’émergence des réseaux sociaux : Facebook en 2004, Twitter en 2006, Instagram en 2010…médias et entreprises ont rivalisé d’ingéniosité pour s’imposer sur ces vitrines virtuelles. Une renommée soignée par une omniprésence du nom, des produits et surtout par la création d’une communauté. Élément clé de la communication web, la communauté est un groupe de personnes qui partagent un même intérêt pour un produit ou un service. C’est autour de cette gestion de l’intérêt que se concentre le rôle du Community Manager.

Commu quoi ?

Community, on l’aura compris vient de communauté. Manager est lui un anglicisme qui désigne la personne en charge de la gestion d’une équipe ou de l’organisation d’une entreprise. En français, on peut donc parler d’un animateur de communauté. Une sorte de Popeye du Facebook, si vous voulez. Sauf que sa mission ne se résume pas à divertir ou fédérer les communautés. Bien au contraire !

Porte-parole d’une marque, le Community Manager exerce un panel de tâches diversifiées : modération des comptes sur les plateformes et réseaux sociaux, organisation de jeux et concours on-line, établissement d’une stratégie digitale, veille concurrentielle et reporting des actions menées, rédaction et création de contenu éditorial adapté à chaque réseau social, gestion de l’e-reputation, etc.

Aussi, le CM troque de casquettes comme de chemises. Tantôt stratège digitale, tantôt chargé de clientèle, parfois créa, souvent rédac, le Community manager à surtout une responsabilité : celle de créer du lien entre les internautes (la communauté) et la structure avec laquelle il travaille. Par sa présence, il génère de l’engagement. Vous savez, cette raison qui vous pousse à visiter régulièrement une page ou un compte, à commenter et taguer vos amis. Derrière chaque publication se cache un Community Manager et s’il vous fait revenir, c’est que c’est un bon.

1 réponse

Les commentaires sont fermés.